Bandeau photo

Les Alpes vues de la haute-chaîne du Jura - © F. Le­page / Coeurs de na­ture / SIPA

Haute chaîne du Jura

Surveillance par un agent de la réserve - © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Surveillance par un agent de la réserve
Relevé d'un piège photographique - © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Relevé d'un piège photographique
Chamois - © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Chamois

adresse mail de la réserve : haute.chaine.jura [at] espaces-naturels.fr

Quatrième de métropole par la surface, la réserve naturelle de la Haute-Chaîne du Jura occupe près de 11 000 hectares sur 40 kilomètres dans le département de l’Ain. Elle correspond au chaînon le plus oriental, le plus étroit mais aussi le plus élevé de tout le massif (Crêt de la Neige, 1720 m). (lire la suite de l’article)
Plissé puis faillé, en contre-coup de la surrection des Alpes, à l’ère tertiaire, puis soumis, il y a 20 000 ans encore, à l’érosion glaciaire, son relief est tourmenté. Toutes les formes du relief jurassien s’y trouvent bien représentées : monts, combes anticlinales, cirques glaciaires, falaises, pierriers, dépôts morainiques… Les nombreuses formes de dissolution de surface comme les lapiaz, les dolines, les creux et les gouffres témoignent de l’intense activité du karst.
L’amplitude de la dénivellation, plus de 1 200 mètres entre les sommets et les points les plus bas, favorise l’étagement des milieux ; la double exposition des deux versants, sud-est pour le Pays de Gex et nord-ouest pour la Valserine, accentue les contrastes. Les crêtes, balayées par les vents en toute saison, offrent des conditions de vie extrêmes. La diversité des facteurs écologiques détermine la très grande diversité des milieux naturels.
Trois grands types de milieux se répartissent en fonction de l’altitude : pelouses sèches des Bas-Monts, massif forestier sur les deux versants (70 % de la surface) où sont présents charmes, hêtres, érables, sapins, épicéas, pins, et pelouses d’altitude maintenues par le pâturage extensif.
Le territoire se caractérise par la diversité de sa flore (950 plantes à fleurs sont répertoriées, dont 10 espèces protégées à l’échelon national) et de sa faune (209 espèces d’oiseaux, de mammifères, de reptiles et de batraciens) parmi lesquelles le grand tétras, l’aigle royal ou le lynx).
Code : 
RNN112
Département : 
Ain
Communes : 
Bellegarde-sur-Valserine
Chézery-Forens
Collonges
Confort
Crozet
Divonne-les-Bains
Échevenex
Farges
Gex
Lancrans
Léaz
Lélex
Mijoux
Péron
Saint-Jean-de-Gonville
Sergy
Thoiry
Vesancy
Conservateur : 
Johann ROSSET
Code INPN : 
FR3600112
Code WDPA: 
106720
Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve (listes non exhaustives)
 
 
Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions