Bandeau photo

Bandeau photo Configurer * Configurer le bloc Ba­li­sage de la RN de Chas­treix-Sancy - © J. Witt / Coeurs de na­ture / SIPA

Fonctionnement des réserves naturelles

Les réserves naturelles ont pour vocation de préserver des milieux naturels fonctionnels, écologiquement représentatifs et à forte valeur patrimoniale. Selon les enjeux de conservation, la situation géographique et les contextes locaux, l’initiative du classement peut revenir à l’État (réserves naturelles nationales), aux Régions (réserves naturelles régionales) ou à la Collectivité territoriale de Corse (réserves naturelles de Corse). Au-delà de ces différences de statut administratif, les réserves naturelles partagent des objectifs et des éléments communs, en particulier un territoire, une réglementation et une instance de gestion.
  • Le territoire est caractérisé par une grande diversité d’espèces animales et végétales, ou des formations géologiques rares et menacées,

  • La réglementation permet d’exclure, de restreindre ou d’organiser les activités humaines qui mettent en cause le patrimoine à protéger. Sont notamment visés les travaux, la circulation des personnes, des animaux et des véhicules, les activités agricoles, pastorales et forestières.

  • L’instance de gestion est composée d’un comité consultatif et d’un organisme de mise en œuvre.
    • Le comité consultatif constitue un véritable parlement local regroupant l’ensemble des acteurs de la réserve (administrations territoriales et d’État, élus locaux, propriétaires, usagers, associations). Il est chargé de suivre et d’évaluer la gestion, et d’exprimer un avis sur toute décision concernant la réserve naturelle.
    • L’organisme de gestion élabore et met en œuvre le plan de gestion, assure l’accueil et l’information du public, le constat des infractions, le suivi de l’évolution du milieu naturel et, de manière générale, toute action utile à la vie de la réserve naturelle.
(lire la suite de l'article)
Les organismes de gestion de réserves naturelles sont organisés dans un réseau national appelé Réserves Naturelles de France.

La France compte aujourd’hui 343 réserves naturelles couvrant 67 806 871 hectares, dont une part importante en outre-mer et dans les Terres australes et antarctiques françaises. Elles correspondent à des réalités très variables en termes de superficies (de quelques hectares à plusieurs milliers de km²), d’espaces géographiques (maritimes et terrestres), de contextes écologiques (des zones humides aux collines sèches, du littoral à la haute montagne) et de gradients d’anthropisation (de la forêt équatoriale originelle à des espaces quasi-urbains). L’outil réserve naturelle est efficace pour mettre en œuvre une protection forte, développer la connaissance des milieux, garantir une gestion judicieuse de la biodiversité, offrir aux visiteurs des lieux de découverte et de sensibilisation à la nature, mais également des éléments du patrimoine culturel et des lieux de mémoire.

Tous ces éléments font des réserves naturelles des espaces propices à la concertation locale et à la valorisation des territoires.
Suivi des grands échassiers, RN du lac de Grand-Lieu - © F. Lepage / Coeurs de Nature / SIPA
Suivi des grands échassiers, RN du lac de Grand-Lieu

Menu mentions