Bandeau photo

Fla­mants roses au dé­col­lage dans la RN de Ca­margue - © M. Cris­to­fani / Coeurs de na­ture / SIPA

Camargue

Flamants roses - © M. Cristofani / Coeurs de Nature / SIPA
Flamants roses
Flamants roses au couchant - © M. Cristofani / Coeurs de Nature / SIPA
Flamants roses au couchant
Dunes - © M. Cristofani / Coeurs de Nature / SIPA
Dunes

Pour joindre la réserve :
SNPN - Sté nationale de protection de la nature
Réserve naturelle nationale de Camargue
La Capelière - C 134 de Fiélouse
13200 ARLES
Tél : 04 90 97 00 97
 

Fragile paradis situé dans le coeur du Parc naturel régional de Camargue, la réserve naturelle du même nom fait partie des plus grandes réserves de zones humides d’Europe. Son originalité et son intérêt patrimonial international réside dans la diversité de ses habitats et des espèces qui forment l’un des plus grands centres migratoires d’Europe.
Elle se découvre et redécouvre au fil des saisons à travers plusieurs itinéraires de découvertes.
L’automne, c’est la saison des amours pour les sangliers, où débutent les migrations massives de limicoles en partance pour l’Afrique, tandis que les salicornes se parent de rouge dans les sansouires et que les salines s’assèchent laissant place à d’immenses vasières propices aux oiseaux de passage. (lire la suite de l'article)
L’hiver, saison des fauches, annonce les préludes aux amours de goupil et le réveil reptilien de la couleuvre de Montpellier marquant l’arrière saison, mais c’est avant tout la saison d’affluence des canards venus passer la saison froide comme les sarcelles d’hiver accompagnées d’espèces peu courante comme le cygne de Bewyck.
Le printemps marque la floraison du tamaris qui déploie son rose tendre sur le delta, l’envol des dianes, papillon jaune, noir et rouge, la ponte des cistudes d’Europe dans les marais d’eau douce, le retour près des pelouses du guêpier d’Europe arrivant d’Afrique et des hérons nicheurs qui se nourrissent exclusivement dans les marais d’eau douce ; c’est aussi la saison où les dunes se parent de bouquets frais composés de fleurs odorantes comme l’immortelle et l’armoise, somptueuses comme le lys des sables et fragiles comme le cakyle et la mathiole.
Enfin, avec l’été vient la période de rassemblement pour le grand rhinolophe et le vespertilion à oreilles échancrées, résonne le chœur d’amphibiens composé des coassements des rainettes méridionales et des grenouilles de Perez, du chant du pélodyte ponctué et du crapaud calamite, pelouses et pâtures revêtent le mauve des saladelles, et les premiers migrateurs pointent le bout de leurs becs avec d’abord les limicoles comme le petit gravelot et le chevalier cul-blanc puis les milans noirs et les cigognes enfin les hirondelles formant des rassemblements spectaculaires sur la fin de saison.
Code : 
RNN22
Département : 
Bouches-du-Rhône
Communes : 
Arles
Saintes-Maries-de-la-Mer
Conservateur : 
Anaïs Cheiron
Code INPN : 
FR3600022
Code WDPA: 
15153
Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve (listes non exhaustives)
 
 

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions